Vers 1547, Andrew Boorde ( ou Borde) rédige en anglais le premier guide du continent européen. Il lui donne le titre curieux d' Intoduction au Savoir, Introduction of Knowledge.

J'ai séjourné à Compostelle comme j'ai séjourné dans bien des endroits dans le monde pour y voir et savoir la vérité sur bien des choses. Je vous assure qu'il n'y a pas un cheveu, pas un os de saint Jacques en Espagne et à Compostelle. Il y a, comme ils disent, le bâton (de marche), la chaîne qui le ligotait en prison et le coutelas ou tranchoir qui, disent-ils, a servi à couper la tête de saint Jacques. Ils sont placés au centre du grand autel et dès lors on a une convergence de pèlerins audit endroit.

couverture du livre de Boorde I assure you that there is not one heare nor one bone of saint James in Spayne in Compostell, but only, as they say, his stafe, and the chayne the whyche he was bounde wyth all in prison, and the syckel or hooke, the whyche doth lye vpon the myddell of the hyghe aulter, the whych (they sayd) dyd saw and cutte of the head of saint James the more, for whome the confluence of pylgrims resorteth to the said place.

I beynge longe there, and illudyd, was shreuen of an auncyent doctor of dyuynite, the which was blear yed,- and, whether it was to haue my counsell in physycke or no, I passe ouer, but I was shreuen of hym,- and after my absolution he sayd to me, "I do maruaile greatly that our nation, specially our clergy and they, and the cardynalles of Compostell" (they be called 'cardynalles' there, the whyche be head prestes ; and there they haue a cardynall that is called "cardinal[i]s maior" the great cardynal, and he but a prest, and goeth lyke a prest, and not lyke the cardinalles of Rome,) "doth illude, mocke, and skorne, the people, to do Idolatry, making ygnorant people to worship the thyng that is not here, we haue not one heare nor bone of saynct James ...

Je suis resté longtemps à tergiverser durant ma confession à un ancien Docteur en Théologie qui était aveugle et qui sollicitait mes conseils médicaux, mais je passe. Il me confessa et après l'absolution, il me dit : "Je m'étonne grandement que notre nation, spécialement notre clergé et eux, les cardinaux de Compostelle (...) se moquent et méprisent le peuple. Ils l'accusent d'idolatrie, tout en faisant vénérer à ce peuple ignorant, une chose qui n'est pas là. Car nous n'avons pas un cheveu, pas un os de saint Jacques. Saint Jacques le Majeur, saint Jacques le Mineur, saint Barthélémy et saint Philippe, saint Simon et saint Jude, saint Bernard et saint Georges avec d'autres saints, Charlemagne les a transférés à Toulouse en cherchant à réunir en un même endroit les corps ou les os des apôtres dans l'église Saint-Sernin de Toulouse, ville du Languedoc. Je suis allé dans la ville et à l'Université de Toulouse. Je sais ainsi que c'est la vérité et on le sait par des écrits authentiques portant des sceaux. Des faits découle la vérité mais les mots ne peuvent être crus par les personnes ignorantes, en particulier certains Anglais et Écossais.

Ainsi, alors que je fréquentais l'Université d'Orléans, je passai par hasard le pont pour accéder à la ville et rencontrai 9 Anglais et Écossais en chemin pour Compostelle, en pèlerinage vers saint Jacques. Apprenant leur projet, je les invitai à rentrer chez eux en Angleterre en disant, que je préfèrais cinq fois mieux aller à Rome en venant d'Angleterre ...

Source : The First Book of the Introduction of Knowledge - Princeton University numérisé par Google.
Page d'accueil   clic Légendes   clic

ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE