ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE


Le tableau Saint Jacques le Grand de Salvador Dali

L’un des plus beaux tableaux de Salvador Daly est intitulé "Santiago el Grande", saint Jacques le Grand. Il a été acquis et est exposé par le Musée de Frederictown, dans le Nouveau-Brunswick au Canada.

Au centre un jeune homme nu chevauche un énorme cheval blanc qui se cabre face à nous. Les pattes arrière de la monture sont posées sur la mer. Pas sur le sol mais sur l’eau. On est sur terre. Plus exactement on est dans le domaine terrestre et ce domaine terrestre est distinct du domaine céleste, il est bien délimité dans le ciel par des arcades de pierre qui forment une structure soigneusement symétrique. Au niveau du sol on voit le superbe paysage marin habituel de Salvador Daly, celui de la Méditerranée à Port Lligat où il avait sa résidence.

De la mer, entre les pattes du cheval monte comme le nuage d’une explosion de bombe atomique. On est en 1957 pendant la course aux armements de la guerre froide. Les explosions nucléaires expérimentales se multiplient. Le cavalier, c’est évident, c’est saint Jacques. La coquille au poitrail du cheval l’atteste. C’est un Saint Jacques matamore mais sans épée. Il n’y a aucune arme, aucun signe guerrier, aucun blessé, aucun vaincu, pas de sang. Ce que saint Jacques brandit, au bout du bras gauche c’est le Christ crucifié qui n’est que partiellement encore sur terre. Sa tête, là haut, en effet, accède au domaine céleste, au dessus de la voûte de pierre.

Dans la partie haute aussi, à gauche, des formes imprécises sont en train d’accéder à cet au-delà. En bas à droite, il y a une femme voilée en blanc. Salvador Dali, une fois de plus, figure Galla, sa bien-aimée.

saint Jacques le Grand
sommaire du site clic les légendes clic page précédente clic