Église d'Arcueil

Sur l'église Saint-Denis d'Arcueil est tracée la circonférence de la grande cloche de la cathédrale de Compostelle.

En 1726, Guillaume Manier chemine de Paris à Orléans vers Compostelle (31 août - 4 septembre).

Départ de Paris. - Le 31, à dix heures du matin, sommes partis de Paris pour aller au Bourg-la-Reine, bourg ; à Antony ; à Lonjumeaux, bourg (Longjumeau), où il y a une quantité de petites halles couvertes de chaume et une fontaine au haut. La rivière d'Orge y passe. Ce fut en cet endroit, où un nommé Antoine Louvet, de Carlepont (1), a appris le métier de cordonnier, où il eut le nom de : "Dempt cruel" et "Gueule d'en peine", à cause qu'il est grand mangeur. Ce fut monsieur le marquis d'Esfiat qui le fit bâtir. De là, sommes allés à Balinvilly (Ballainvilliers) ; après, à Sainte-Geneviève; après Lière (Liers) ; à la ferme de Bondousse où demeurait un nommé Pierre Louvet, dit Marguette, de Carlepont, notre village, où nous avons couché et avons été bien reçus.

Septembre, du dimanche premier. - Sommes allés au Plesier Dercouche (Plessis-Pâté), à présent dit, le Plesier Septville, où nous avons été à la messe, où en sortant avons vu Louis, frère de Pierre Louvet, notre dernier hôte, qui nous a menés au château voir le nommé Lefeubvre, dit Baujoin, leur oncle maternel, qui était receveur de ce château, qui, à la considération de ses neveux, nous a fort bien reçus. Il avait avec lui une de ses nièces, sœur de ces Louvet, nommée Marie. Nous avons eu, de sa part, un lit au cabaret, où nous avons couché.

Le lendemain 2, ayant pris congé de lui, sommes partis pour aller à Bertigny (Brétigny-sur-Orge) ; à la Bertonnière (Bretonnière); à Guittville (Guibeville) ; à Esurinville (Avrainville) ; à Tarfous (Torfou) ; à la Poste (de Bonne) ; à Estrechy le Caron (Étréchy) ; à Estampe (Étampes), ville, (c'était le jour de la foire) ; à Ville Sauvage (Villesauvage); à Mondy (Mondésir) ; à Monarville (Monnerville), où nous avons couché à l'enseigne des Trois Reines. Les pots d'étain de mesure de ces cabarets : derrière l'anse est la largeur d'un écu d'étain qui manque exprès à ces pots (2). Le 3, sommes allés à Angerville; à Toury, bourg ; à Chantilly (Santilly) ; à Artenay, bourg ; à la Croix Briquet, où nous avons couché à la Montjoie.

Le 4, à Langerrie (?); à Sercotte (Cercottes), où en sortant se passe un bois ; à Orléans, ville.

plan

Sommaire du site itinéraires   clic

ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE