ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE

Parodie de chanson de pèlerins de 1626 (source Le Triquet de Pique Mouche), sur le thème de "restez chez vous ou près de chez vous, n'allez pas à Compostelle, n'allez pas à la découverte du monde..."

Nous allions par mons et par vaux
Quand nous fûmes au pont qui tremble
Nous nous rencontrâmes ensemble
Trente pèlerins sans chevaux.
Nous trouvâmes un Poitevin
Qui nous jura sur sa coquille
Que l'on voyait à Saint-Maurille
Ce grand Saint-Jacques angevin
Et nous dit qu'un homme savant
A prouvé par bon témoignage

Qu'on ne fera plus le voyage
Qui se faisait par cy-devant.
Si ce n'est, dit-il, le Majeur
C'est le Mineur ; c'est l'un ou l'autre
Saint Jacques ; c'est un grand apôtre
Toujours bon pour le voyageur.
Puisque saint Jacques est à Angers
Adieu Galice, adieu Castille
Nous passerons à Saint-Maurille
Le pont qui tremble sans dangers.

Saint-Maurille est un quartier des Ponts-de-Cé, au sud d'Angers, rive droite de la Loire.


Page sur "le pont qui tremble"     clic Retour page précédente      clic