ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE


William Wey a pérégriné en 1456 vers Saint-Jacques de Compostelle. Parti d'Eton, près de Windsor, il a embarqué à Plymouth, en Cornouailles. Il avait 49 ans. Plus tard, il est allé à Rome, puis à Jérusalem. Il a fait le récit de ces 3 pèlerinages. Son texte, en bas latin ou vieil anglais, a été publié dans "Las Peregrinaciones a Santiago de Compostela" par Luis Vasquez de Parga, José Maria Lacarra et Juan Uria Riu (1948). Il figure aussi sur le site de la BNF, http://gallica.bnf.fr/ (pages 153 et suivantes).
Pour situer l'année 1456 : L'ignoble évêque Cauchon a envoyé Jeanne d'Arc au bûcher en 1431. La guerre de Cent Ans vient de prendre fin (1337-1453). Siège et prise de Constantinople par les Turcs (1453). La guerre des Deux Roses entre les maisons de Lancastre et d'York vient de commencer (1455-1485). Bientôt, en Espagne, les Rois Catholiques prendront Grenade (1492) et Christophe Colomb découvrira l'Amérique (1492).
Traduction non savante de José Martinez Almoyna.
Latinistes, merci pour vos propositions (savantes et gratuites) de corrections !

Récit du pèlerinage de maître William Wey, bachelier ès théologie sacrée, membre du collège royal de Sainte-Marie d'Eton,
à Saint-Jacques en Espagne.

Itinerarium peregrinacionis magistri Willelmi Wey, sacre theologie baccularii, quondam socii Collegii Regalis Beatissime Marie Etone ad Sanctum Jacobum in Ispannya.


deco

Au nom de mon Dieu, moi William Wey, membre du collège royal d'Eton (1), en l'an du seigneur 1456, inspiré par la grâce divine et avec l'aval de mon roi et fondateur Henry VI, je partis en pèlerinage pour Saint-Jacques de Compostelle, en Espagne. Je quittai le collège royal le 17 mars et arrivai au port de Plymouth (2), le dernier jour d'avril. Là, j'attendis jusqu'au 17 mai. Ce jour-là, six navires de pèlerins prirent voile de concert. Un bateau venait de Portsmouth, un autre de Bristol, un autre de Weymouth, un autre de Lymington, un autre portait le nom de Cargreen et le dernier de Plymouth s'appelait Mary White. Nous fûmes en mer jusqu'au 21 mai où nous parvînmes au port de La Corogne vers midi. Le premier endroit que nous aperçûmes de cette zone d'Espagne est appelé cap Ortegal. Le second endroit que nous vîmes (à bâbord) porte le nom de cap Prior (3) et de l'autre côté (à tribord) se trouvent les îles Sisargas. Le troisième endroit que nous aperçûmes est appelé Tour d'Hercule (4). Quand les marins la virent, ils amenèrent une voile et nous entrâmes dans la baie de La Corogne (5). De là, nous allâmes à Saint-Jacques de Compostelle où nous parvînmes la veille de la Sainte Trinité.

deco

Là, j'appris par le clergé de l'église Saint-Jacques qu'ici siégeait un archevêque qui avait sous son autorité sept cardinaux, un doyen, un maître de chapelle, cinq archidiacres, un chancelier et deux juges ecclésiastiques, tous avec mitre et crosse. S'y ajoutent quatre-vingt chanoines. Il y a aussi douze portionnaires dont trois avec prébendes. Il y a aussi douze portionnaires du Saint-Esprit et quatre duplaires. Ces cardinaux et évêques reçoivent une rente annuelle de 50 ducats. Ces cardinaux ne portent pas d'amict ni de chaperon fourré dans les stalles du chœur, mais simplement le surplis. Aux vêpres de la Sainte Trinité assistaient six recteurs de chorale portant une cape pourpre avec dans la main de longues crosses revêtues d'argent. Ils chantaient les versets et le Benedicamus. Deux cardinaux coiffés d'une mitre, tenant d'une main la crosse pastorale et de l'autre un encensoir, encensèrent le maître autel d'une seule main, puis de la même manière, le clergé dans les stalles du chœur. Ils étaient en habits pontificaux. Dans la procession qui précéda la messe du jour de la Sainte Trinité, il y avait neuf évêques et cardinaux...

deco

La question fut posée par les ministres de ce sanctuaire si, dans l'assistance, il y avait des personnes de qualité venant d'Angleterre. La réponse ayant été affirmative, on les appela, avant toute autre nation, pour porter le dais au dessus du Corps du Christ. Ils furent ainsi six porteurs du dais et les noms de quatre d'entre eux étaient Austile, Gale, Lile et Fulford.

deco

L'archevêque de Saint-Jacques de Compostelle a 12 évêques sous son autorité en plus de ceux rattachés à la cathédrale. Dans tout le royaume, il y a trois archevêques. En premier, l'archevêque de Compostelle, en second l'archevêque de Séville qui est une grande ville espagnole et en troisième l'archevêque de Tolède. Les deux derniers ont des chanoines mais pas de cardinaux sous eux. Les offrandes à Saint-Jacques de Compostelle sont divisées en trois parties. L'archevêque en a une, le chapitre, chanoines, cardinaux et évêques ont la seconde et la troisième est pour la fabrique (6) de la cathédrale.

deco

Ensuite je vins au port de La Corogne où nous attendîmes trois jours. Nous occupâmes ce temps d'attente de trois façons. Premièrement, à converser avec un juif, puis nous participâmes à une procession et enfin à une messe en musique en l'honneur de sainte Marie. Aucune autre nation, sauf l'anglaise, n'a eu une conversation avec un juif plus, une procession, plus, une messe avec sermon. Pour la Fête-Dieu, nous eûmes une procession à l'église des frères mineurs (les franciscains) suivie d'un sermon prêché au même endroit par un Anglais, bachelier ès Théologie Sacrée. Le thème était Ecce ego vocasti enim me (Me voici puisque tu m'as appelé 7  ). Il conclut que tous les Anglais présents pouvaient dire à saint Jacques : Ecce ego vocasti enim me scilicet per Dei gratiam ut huc venirem et locum tuum visitarem. Dans le port de La Corogne, il y avait des Anglais, Gallois, Irlandais, Normands, Français, Bretons et autres. Quatre-vingts bateaux avec château arrière et quatre sans. Le total des navires anglais était de trente-deux.

Passer la souris
pour agrandir
la CARTE ↓ ↓ ↓
carte de la baie de La Corogne


Passer la souris
pour agrandir
la photo ↓ ↓ ↓

Photo de la tour d'Hercule
deco

Nous quittâmes le port de La Corogne le vingt-huit mai. Une fois en mer, nous avions des vaisseaux devant nous et d'autres derrière nous. Le 3 juin, nous retournâmes au port de La Corogne et le 5 juin, nous reprîmes la mer à nouveau de La Corogne pour atteindre Plymouth le 9 juin. Le premier endroit d'Angleterre que nous vîmes et que l'équipage reconnut s'appelle Browsam Rock, le deuxième s'appelle Longships. Ensuite il y a 3 récifs, le troisième est appelé Popyl Hopyl, le quatrième Mount's Bay et le cinquième Lizard à propos duquel on dit :

Quoiqu'on soit un vaurien, et le plus dur des durs !
On aura tous les poils de la barbe hérissés
Avant de doubler le cap Lizard
Be the chorel neuyr so hard
He shal quwake by the berde ar he passe Lyzarde.
deco

La plus haute montagne d'Espagne est appelée Asturie. Elle a toujours de la neige au sommet. L'Université en Espagne a pour nom Salamanque. Il y a cinq régions dans la péninsule ibérique. Les régions Aragon, Castille et Leon, Portugal sont chrétiennes. Les régions Grenade et Balmarie sont deux régions sarrasines (8). À propos de ces régions, le roi de Grenade fut capturé en 1456 par Henri, roi de Castille et Leon. Cette année-là, il prit la plus grande ville qu'on appelle Malaga. C'est de là que proviennent les figues si renommées connues sous le nom de figues de Malike. Il tint prisonnier dans son royaume le souverain sarrasin et rédigea sous son propre sceau les édits destinés aux habitants des villes et villages de ce royaume de Grenade. En témoignage de sa victoire, le roi de Castille et Léon envoya à Saint-Jacques de Compostelle la couronne en or ou plaquée or. Cette couronne fut placée sur la tête de la statue de Saint Jacques assis en majesté au milieu du maître autel le jour de la Sainte Trinité en l'année de notre Seigneur indiquée plus haut. C'était une Année Sainte.

* La même année, une grande tour construite dans la ville française de Bordeaux à partir du clocher Saint-Pierre fut emportée.

Passer la souris
pour agrandir la
carte ↓ ↓ ↓ carte Cornouailles


Passer la souris
pour agrandir
le navire (15e S.)↓ ↓ ↓
nef du 15e


Passer la souris
pour agrandir
la vieille carte ↓ ↓ ↓

itinéraire maritime, source Musée Postal, Paris
deco

La même année, un homme du Comté de Somerset qui avait fait vœu de pèlerinage à Saint-Jacques à cause d'une grave infirmité vint me voir pour me demander conseil en arrivant au port de Plymouth. Il avait peur de mourir du fait de sa débilité et il voulait savoir s'il pourrait rentrer chez lui après avoir rempli sa promesse. Il croyait qu'il n'échapperait pas aux conséquences de sa maladie et de fait préférait mourir dans sa maison plutôt que sur le chemin de Saint Jacques. Je lui conseillais d'aller à Saint Jacques et qu'il serait bien préférable de mourir sur ce chemin que chez soi à cause des indulgences accordées à ceux qui pérégrinent vers Saint Jacques. Malgré ce conseil, il entreprit son voyage de retour dans sa patrie. Au bout d'une journée de voyage et vingt milles, rempli de chagrin et plongé dans la plus grande des détresses, il atteignit l'auberge où il pensait passer la nuit. Alors, il guérit de l'infirmité qui l'accablait depuis longtemps. Réalisant qu'il était en pleine santé, il repartit pour Plymouth, couvrant en une demi journée la distance parcourue le jour précédent. Il embarqua et vint à Saint-Jacques. Je l'ai rencontré chez les Frères Mineurs à La Corogne où il me raconta son histoire le jour de la Fête Dieu. Je lui ai demandé s'il avait confessé son retour en arrière et il me dit que oui.

deco

Un autre miracle ! L'un de ceux qui prit notre bateau eut sa bourse coupée dans sa province. Il perdit tout ses avoirs et tout son argent liquide. Tout de suite, il promit à saint Jacques que, s'il recouvrait son bien, il irait à lui dévêtu. À la suite de ce vœu, le britannique qui avait coupé sa bourse fut surpris coupant la bourse de quelqu'un d'autre. La bourse de notre pèlerin fut retrouvée dans la poche de l'individu et donc, grâce à saint Jacques, il recouvra son bien. Immédiatement il partit dévêtu pour Saint-Jacques, comme il en avait fait la promesse. À ce moment, le bateau sur lequel il avait navigué, revenait vers l'Angleterre, avec un vent favorable ; mais au bout de quatre jours, il fut tellement ballotté en mer que l'équipage le ramena à La Corogne. Trois jours après, les marins remirent les voiles, mais cette fois, avec le pèlerin qui avait été volé et qu'ils avaient transporté au voyage d'aller.

deco
Chanson que des enfants espagnols interprétèrent et dansèrent devant les pèlerins pour obtenir quelques piécettes...
Sancte Jaco a Compostel da vose leve a votir tere
Sancte Jaco bone baron de vose da de bon pardon
Bona tempe, bone vye, bona vente, bon perpassi
Da istys kee sunt assen vna brank a vowse curtese.


          transcription musicale de Wey
Que saint Jaco de Compostelle vous ramène à votre terre !
Que saint Jaco, bon baron, de vos péchés accorde le pardon !
Ayez bon temps, bon chemin, bonne traversée et bon vent !
Aux enfants, là devant vous, soyez gentils, donnez des sous !
deco
À la suite, des choses que j'ai entendu en Espagne.

Vous tous, fidèles catholiques qui aurez découvert le présent récit et qui considérez son contenu avec dévotion veuillez comprendre que le très saint apôtre Jacques, fils de Zébédée, vint en Espagne sous l'impulsion de la grâce divine. Au cours de sa vie terrestre, ce Saint Patron, voulu bien venir en cet endroit pour proclamer... Après sa mort, par la grâce agissante divine, ses disciples prirent le corps très saint et le transportèrent jusqu'à un certain port de mer nommé Joppé...

deco
Reliques conservées aux endroits susmentionnés.

Voici les indulgences concédées par le Saint Père à la dite église compostellane....

Quiconques est venu en pèlerinage à l'église de saint Jacques...

retourner en haut de la page clic


accueil du site

clic

légendes jacquaires

clic

images du site

clic

page "Textes et traductions"

clic