Traduction du manuscrit de Felipe Guaman Poma de Ayala ) proposé par la Bibliothèque Royale ce Copenhague.

pages 406 et suivantes dans Nueva Crónica y Buen Gobierno.

Saint Jacques dans la conquète du Pérou.

Monsieur Saint Jacques le Majeur de Galice, Apôtre de Jésus Christ, fit dans la ville de Cuzco, avec Dieu, un autre très grand miracle au moment où les chrétiens étaient encerclés. On dit qu'on le vit avec les yeux. Comment Monsieur Saint Jacques s'abattit lors d'un grand coup de tonnerre. Tel un éclair, il fondit du ciel sur la forteresse du l'Inca appelée Sacsa Guaman. C'est une forteresse Inca dans les hauteurs de San-Christobal. En atteignant le sol, il épouvanta les indiens qui dirent qu'Yllapa, foudre et tonnerre du ciel (le dieu inca des phénomènes météorologiques) était tombé, caccha ! (imitation du son du tonnerre) en faveur des chrétiens. Ainsi déboula Monsieur Saint Jacques en défense des chrétiens. On dit qu'il vint sur un cheval blanc, que le cheval arborait une plume d'autruche et plein de grelots décoratifs. Le saint tout en armes, son bouclier rond, son oriflamme, son tapis de selle vivement coloré et son épée tirée. Il avançait taillant et tuant de très nombreux indiens. Il dégagea l'encerclement des indiens tel que l'avait ordonné l'Inca Mango contre les chrétiens. Le saint faisant beaucoup de bruit remplit d'épouvante les indiens.

Dès lors, Mango Inca prit la fuite avec les autres capitaines et indiens. Ils allèrent au village de Tanbo (Ollantaytambo) avec leurs capitaines et autres indiens, au moins, ceux qui purent. Depuis pour les indiens l'éclair évoque et signifie Saint Jacques car le saint s'abattit sur terre comme la foudre. Yllapa, Saint Jacques comme criaient les chrétiens avec leur "Santiago" et ainsi l'entendirent les indiens infidèles et le virent frapper la terre tel un éclair. Ainsi, les indiens sont témoins oculaires de Monsieur Saint Jacques et on doit maintenir cette dite fête du seigneur Saint Jacques dans ce royaume, tel Pâque, car on l'emporta par miracle de Dieu et de Monsieur Saint Jacques.

page 407 MILAGRO DEL S[eñ]OR
S[an]tiago mayor,
apostol de Jesucristo

Comment Mango Inca fut mis en déroute par le Seigneur Saint Jacques des chrétiens et comment il fut terrorisé et prit la fuite avec ses capitaines et emmena de nombreux indiens au village de Tanbo (Ollantaytambo). Là il construisit de nombreuses maisons et voies de circulation. Il établit de nombreuses fermes. Le dit Mango Inca ordonna la retraite en armes sur une grande montagne ...

Comme il ne pu faire acte de présence dans le dit village de Tanbo (Ollantaytambo), il se retira plus à l'intérieur dans la montagne de Bilcabamba avec les autres capitaines. Il emmena des indiens et sa femme, la Coya (la Reine). Il abandonna le royaume et la couronne, la masca paycha (le ponpon royal) et le chanbi (la masse d'armes) à notre seigneur empereur et roi Charles, de glorieuse mémoire et qui est au ciel et à son fils, Philippe II, qui est au ciel et à son fils, Philippe III, le roi notre seigneur...


Association Française des Pèlerins de Saint Jacques de Compostelle


retour sommaire du site clic retour aux légendes clic page précédente clic

Source Bibliothèque Royale du Danemark http://www5.kb.dk/permalink/2006/poma/407/en/text/?open=idm46287306144304

page 407 page 407