Reliques de saint Jacques le Majeur à Toulouse

La basilique Saint-Sernin conserverait depuis 1354 la tête et le corps de saint Jacques le Majeur. Le 15 octobre 1385, le corps de saint Jacques fut transféré dans une luxueuse arche en forme d'église, cadeau de duc de Berry et de Jean de Cardaillac. C'était le plus somptueux reliquaire de l'église après celui de saint Saturnin. Il y avait aussi un buste reliquaire de saint Jacques d'une richesse extrahordinaire...

D'autres reliques du mème saint furent découvertes en 1490 dans l'église Saint-Jacques qui était située près de la cathédrale Saint-Étienne. Il existe une transcription de 1547 en français d'un procès-verbal d'une enquête menée par un certain Jean Badet pour vérifier l'authenticité des reliques de l'Apôtre Jacques.

Dans une première phase, on interrogea des témoins sur l'origine historique, les signes de présence des reliques et leurs découverte. Dans une seconde on releva les miracles.

Toutes les personnes interrogées rapportent qu'ils ont entendu dire que c'est Charlemagne qui a ramené de son expédition contre les sarazins les reliques de Galice. À Toulouse il a fait construire l'église Saint-Jacques et y a déposé "la teste" sous un pilier "vers main droicte et aupres l'autel madame saincte Quiterie". L'empereur aurait même fait peindre "la figure de la teste mons. saint Jacques ; et ...une couquille..." La présence de reliques jacquaires étant notoire, il y avait, depuis longtemps, un véritable culte devant le pilier. L'endroit avait dailleurs été équipé de clous de fer pour mettre des chandelles.

Aussi, quand Arnold von Harff visite la cathédrale de Compostelle à la même époque, écrit-il : "Le corps de saint Jacques le Majeur est dans le maître-autel. Certains disent qu'il est à Toulouse en Languedoc ..."


ASSOCIATION FRANÇAISE des PÈLERINS de SAINT JACQUES de COMPOSTELLE

buste de saint Jacques reliquaire de saint Jacques